English
Accueil
Contact
Infos pratiques
 



Le Musée de l'Impression sur Etoffes

 
News
Le Musée
La Collection
Expositions temporaires
La Boutique en ligne
Le SUD
Les Amis du Musée
Infos pratiques
Liens
   





E
n 1833, les industriels mulhousiens rassemblés au sein de la Société Industrielle de Mulhouse décident de conserver leurs créations. Mieux ils s’efforcent de compléter ces archives en collectionnant les productions d’autres pays et d’autres temps. L’ensemble devenu vite important, se constitue de textiles du monde entier, centré sur l’impression alsacienne. La préoccupation, clairement avouée, est professionnelle : il s’agit de regrouper les productions passées pour inspirer les dessinateurs textiles et servir à leur apprentissage. Cet esprit d'émulation du dessin appliqué préside à la création, en 1857, du Musée du Dessin industriel, destiné avant tout aux praticiens. Les collections augmentent régulièrement, offrant une source de plus en plus riche aux industriels de l'impression. Ce principe d'accueil des industriels se poursuit aujourd'hui au sein du Service d'Utilisation des Documents. Une bibliothèque spécialisée d'environ 9000 volumes reçoit chercheurs et étudiants.


     


En 1955, est fondée une association de droit local chargée de fonder le musée sur des bases patrimoniales. Il s’installe dans le bâtiment de la rue des Bonnes Gens, construit entre 1880 et 1883 pour abriter une partie des nombreuses collections de la Société Industrielle de Mulhouse. Les expositions se succèdent, tandis que dons et achats enrichissent chaque année les collections. Outre 6 millions d'échantillons, le musée conserve près de 50000 documents textiles : métrages, dessus-de-lit, foulards, châles, etc. du XVIIIe siècle à nos jours. D'une façon plus large, l'impression s'inscrit dans une vaste famille textile dont d'importantes collections représentatives sont également conservées au Musée comme les fameux plangi, ikats, batiks : l'univers des décors textiles, en provenance du monde entier, se trouve représenté. De 1994 à 1996, le musée fait l’objet d’une restructuration complète.

Le musée a pour vocation de mieux comprendre et faire connaître l’impression textile. Musée d’art décoratif, musée industriel, musée d’histoire locale, musée de société, musée de la mode, le musée de l’impression oscille entre de nombreux pôles patrimoniaux qui ont tous leur importance.

   

Sa richesse, tant qualitative que quantitative est sa plus grande force. Conserver, restaurer et mettre en valeur cet ensemble unique au monde est la tâche quotidienne du musée. Expositions temporaires, publications, démonstrations d’impression à la planche de bois ou sur machine à rouleaux de cuivre, animations pour enfants et adultes, visites guidées, rééditions de documents anciens vendus à la boutique : autant d’outils au service d’un patrimoine complexe entre mémoire et création.

Visite guidée

Salle 1 Introduction

Du décor somptueux d'une tenture indienne du XVIIIe siècle au tee-shirt publicitaire, l'impression sur étoffes recouvre une vaste réalité. Elle peut se définir comme la reproduction d'un décor, par application d'un outil chargé de matière colorante, sur un support textile. Sa réalisation, complexe, se déroule en de nombreuses étapes et exige le concours de plusieurs intervenants : dessinateur, graveur, chimiste, imprimeur. Si les techniques ont varié au cours des siècles, la présence de ces acteurs est une constante. Décorer un tissu n'est pas un acte neutre. Aux considérations esthétiques s'ajoutent souvent des sens plus diffus et essentiels où un motif et son support prennent valeur de codes sociaux et symboliques.

Salle 2 Les Indiennes

Dans cette salle sont exposés les premiers imprimés d'origine indienne, amenés en Europe à la fin du XVIe siècle. Elles séduisent vite une époque habituée aux lourdes soieries, aux lainages et aux toiles de lin. Les robes d'indiennes plaisent par leur fraîcheur et les tentures illuminantes intérieures. Ici le visiteur découvre le secret de ces imprimés avec des motifs riches aux teintes brillantes qui repose sur le principe du mordant, sel métallique qui fixe le colorant sur la fibre.

 

   
Accueil | Infos pratiques | Contact | News | Le Musee | 
 
La Collection | Expositions | La Boutique en ligne | Les Amis | Le SUD | Liens