Expositions temporaires antérieures

 

Balade

Une flânerie musicale dans les collections du Musée

Avec le concours d’André Manoukian

Du 27 octobre 2017 au 30 septembre 2018

L’année 2017 constitue pour le Musée de l’Impression sur Etoffes une année marquante, l’éditeur Taschen de renommée internationale, spécialisé dans les ouvrages d’art, consacrera un premier ouvrage sur les riches collections du Musée. Cette publication couronne le fonds patrimonial textile sur la scène internationale. Le Musée a donc choisi cette année de mettre en lumière ses collections les plus rares et les plus marquantes au travers d’une exposition temporaire dédiée aux « trésors » du Musée…

Le Musée a choisi pour cette exposition d’évoluer entre différents pôles patrimoniaux, l’histoire textile et le riche fonds dont il a la charge, mais également le patrimoine musical et instrumental, en tissant maintes passerelles entre ces deux héritages. Pour ce faire, le Musée de l’Impression sur Etoffes a l’honneur de collaborer avec l’un des compositeurs actuels et les plus emblématiques André Manoukian qui apporte son concours à l’exposition en signant un univers sonore inédit en adéquation avec les œuvres présentées…

Tapis Moghol (détail), Inde, Côte de Coromandel,  premier quart du 17ème siècle, toile de coton peinte, teinte par mordançage et réserve

André Manoukian par Roman Jehanno

Formes et Couleurs

Dans les étoffes imprimées du 18ème siècle à nos jours

Du 11 novembre 2016 au 1er octobre 2017

L’utilisation de formes géométriques et de couleurs vise dans un premier temps à créer un vocabulaire compréhensible par tous et utilisable dans tous les domaines. La grammaire utilisée permet des combinaisons infinies mais c’est justement dans la simplicité de celle-ci que résident ses limites. L’utilisation de la forme et de la couleur semble à la portée de tous mais les résultats sont comme dans l’écriture, de niveau plus ou moins réussi. Les dessinateurs textiles ont joué un rôle précurseur dans le processus créatif par l’utilisation de la forme et de la couleur…

Constellation

De Lanvin à Azzaro…La Couture haute en couleurs

Tel un abécédaire que l’on passerait en revue, les créations les plus emblématiques de grands couturiers  du 20ème siècle prennent place  au Musée de l’Impression sur Etoffes pour une exposition inédite. De Loris AZZARO à Jean Charles de CASTELBAJAC, de Pierre Balmain à Franck Sorbier, c’est une kyrielle d’astres colorés, chamarrés, audacieux qui prennent place dans cette constellation étincelante…

Taie d’oreiller, Suisse, éditeur Bonjour of Switzerland, 1996, toile de coton imprimée au cadre

© Azzaro – collection privée

Histoires de femmes

La femme dans le textile de la seconde moitié du 18ème siècle à nos jours

Du 6 novembre 2015 au 9 octobre 2016

Le travail de la femme est longtemps resté invisible. Cantonnée à un rôle d’épouse et de mère, son activité prend fin avec le mariage. Compagne de son mari, elle assiste souvent celui-ci dans ses activités agricoles, commerciales, artisanales pour lesquelles  elle constitue une main-d’œuvre gratuite : agriculture, commerce, artisanat. Parallèlement, de nombreuses femmes travaillent dans les services comme domestique ou employées en magasin. Privée de droits, elles n’ont aucune existence juridique. Au 18ème siècle, la fabrication des toiles peintes va rapidement mettre en évidence cette main-d’œuvre féminine et rendre leur travail visible….

Impertinente by Chantal Thomass

Les femmes étant à l’honneur au Musée de l’Impression sur Etoffes, il convenait de célébrer l’une des créatrices françaises les plus renommées en la personne de Chantal THOMASS. L’illustre couturière investit le Musée pour une exposition inédite de créations spécialement sélectionnées par ses soins dans une mise en scène signée réalisée exclusivement à cette occasion…

Toile de Rouen « Les âges de la vie et les saisons », France, Rouen vers 1820, impression au rouleau de cuivre sur toile de coton

© Chantal Thomass

Impressions du Soleil Levant

150 ans de relations Alsace-Japon

Du 7 novembre 2014 au 11 octobre 2015

L’année 2014 est l’occasion de commémorer le 150ème anniversaire des relations entre l’Alsace et le Japon, dont le textile fut l’un des premiers domaines d’échange. Dès 1864, les manufactures alsaciennes exportent vers le Soleil Levant des étoffes de mousseline de laine. Le Musée de l’Impression sur Etoffes se propose à cette occasion de retracer cette fresque historique au travers d’une exposition consacrée à l’influence japonaise sur le textile alsacien…

Léonard Paris, L’Empire des Couleurs

Dans le cadre de l’exposition « Impressions du Soleil Levant », le Musée de l’Impression sur Etoffes est honoré d’accueillir la plus japonaise des maisons de Couture françaises : LEONARD, Paris, ambassadrice d’excellence des relations franco-japonaises. Décoré de l’Ordre du Soleil Levant, rayons d’or en sautoir, par l’Empereur du Japon, M. Daniel TRIBOUILLARD, à la tête de la Maison LEONARD nous convie à partager sa passion pour la culture ancestrale japonaise sans cesse réinterprétée au travers de ses créations…

Impression sur coton, Manufacture Thierry Mieg, Mulhouse, Alsace vers 1880

© Léonard Paris

FOLIE TEXTILE

Mode et décoration sous le Second Empire

Du 8 novembre 2013 au 12 octobre 2014

Le Second Empire (1852-1870) est une période faste dans le domaine du textile, tant pour l’habillement que pour la décoration intérieure. Par leur ampleur et la surcharge de leurs ornements, les robes à crinolines des dames font concurrence aux fauteuils capitonnés garnis de passementeries. La collaboration entre le musée de Mulhouse, ville qui fut l’un des principaux centres de production textile du Second Empire, et le Château de Compiègne, lieu d’usage de ces tissus, permet d’évoquer les questions de développement industriel, d’essor du commerce, d’évolution de la mode féminine ou encore de révolution du décor intérieur…

Promenade parisienne

En collaboration avec le Conservatoire de la Maison Hermès et le Musée privé Emile Hermès

La période du Second Empire ouvre en France une ère de prospérité et de transformations dans de nombreux domaines. Paris, Capitale de la mode, devient un point d’attraction pour l’ensemble de l’Europe. La Fête impériale attire l’élite financière et intellectuelle. Les commerces de luxe, les grands magasins, les théâtres, les grands hôtels et restaurants se développent. C’est cette période brillante que le musée de l’Impression sur Etoffes de Mulhouse retrace dans ses expositions de l’année.  A cette occasion, nous  avons invité la maison  Hermès à nous accompagner. Exceptionnellement, elle  a accepté d’ouvrir son Musée Privé du 24 Faubourg Saint Honoré. Rassemblée par Emile Hermès (1871-1951), la collection regroupe de nombreux objets Second Empire…

Lé pour jupe à crinoline, France, Manufacture inconnue 1864-1868, Laine et soie : façonné à motif de carreaux imprimés à disposition à la planche

Exposition « Promenade parisienne »

Un festin en Etoffes

ou les tissus gourmands de la fin du 18eme siècle à nos jours

du 9 novembre 2012 au 18 août 2013

Les étoffes participent à un certain art de vivre. Elles embellissent notre quotidien et  accompagnent nos moments de vie dès la naissance.   Fleurs, rayures, toiles à personnages, indiennes ou cachemires sont les attributs traditionnels de ce monde imprimé. Certaines sont le support d’un univers plus épicurien, et nous conduisent au péché de gourmandise dans un monde virtuel de tentations sucrées ou salées. Le Musée de l’Impression a sélectionné dans sa riche collection des étoffes gourmandes de différentes époques et vous invite à une promenade gastronomique. Au menu, cours de cuisine sur linge d’office, textiles  de mets salés, sucrés et de vins fins,  desserts  imprimés, fruits de nos vergers et pâtisseries en étoffe.

A la table de Prada…

Quand tout n’est que luxe, calme et volupté…

Cette année encore le Musée de l’Impression sur Etoffes peut s’enorgueillir d’accueillir en ses murs une célèbre et prestigieuse maison de Haute couture : PRADA, Milan, offre ainsi à ses visiteurs une promenade gourmande, raffinée et luxueuse. Considérée comme une des créatrices les plus influentes au monde de la mode, Miuccia PRADA est à la tête de cette société familiale fondée par son grand-père en 1913. Avec des mots d’ordre tels que l’élégance, le raffinement et la perfection, PRADA est incontestablement une référence incontournable du luxe rayonnant de par le monde.

Etoffe d’ameublement Gourmet, USA, New York, Brunschwirg & fils, 1993, impression au cadre plat sur coton

© Prada

Il était une fois…

L’enfant et le tissu imprimé  de 1750 à nos jours

du 10 novembre 2011 au 14 octobre 2012 

L’enfance est un lieu mythique et rêvé, qui touche en chacun, quel que soit son âge, le plus profond de l’être. Au travers de la riche collection du Musée de l’Impression sur Etoffes, l’exposition « Il était une fois… » invite à une promenade au travers de plus de deux siècles dans les tissus pour enfants. Organisée autour de mises en scènes de divers lieux de l’enfance englobant objets d’art décoratif et mobilier, l’exposition explorera, du XVIIIe siècle à nos jours, l’évolution des formes et des motifs de ces tissus imprimés spécifiquement pour l’enfant…

Il était une fois… Jean Charles de Castelbajac

« Toute mon inspiration est toujours venue de mon enfance » Jean Charles de Castelbajac

Dans le cadre de l’exposition « Il était une fois », le Musée est particulièrement honoré de pouvoir accueillir dans ses murs le célèbre couturier Jean Charles de Castelbajac, personnalité incontournable liée au monde de l’enfance. Couleurs acidulées, innocence et esprit ludique, les vêtements du couturier sont le reflet de son infini intérêt pour ce thème. Dans un espace dédié, habillé d’une création inédite réalisée pour le Musée de l’Impression sur Etoffes, le visiteur est invité à pénétrer dans cet univers, tout à la fois surprenant, décalé et féerique où il côtoiera les héros de son enfance (personnages de Walt Disney, Petit prince, nounours, légo, etc)…

Tissu d’ameublement, Impression au cadre sur coton, Allemagne vers 1950

© Jean Charles de Castelbajac

Rêves de Cachemire, cachemires de rêve

Le châle imprimé, un joyau textile alsacien

du 13 novembre 2009 au 16 octobre 2010

Le châle cachemire a régné pendant tout le 19ème siècle sur la mode européenne. Dès la fin du 18ème siècle les femmes de la haute société française en faisaient usage en vêtement ou en décoration. On le voit jeté sur une chaise, plus rarement porté par des femmes à la pointe de la mode, telle Mme de Torcy, magnifiquement peinte par David en 1790. Si en Europe le châle cachemire est un accessoire purement féminin, en Inde, son pays d’origine, il est réservé aux hommes, qui le  portent  en ceinture ou en turban….

Le songe créatif de Christian Lacroix

Dès les fantaisies élégantes de Joséphine, le cachemire n’a cessé d’inspirer les créateurs et s’inscrit comme constante de l’histoire de la mode. Ce motif, dessinant des contours parfois exubérants, offre un moyen d’expression à la créativité extraordinaire de Christian Lacroix, qui en puisant dans un métissage de culture renouvelle sans cesse le genre. Dans le cadre de l’exposition « Rêve de cachemire », le Musée de l’Impression sur Etoffes de Mulhouse, a eu le privilège d’offrir à ses visiteurs la découverte d’un espace imaginé et scénographié par Christian Lacroix présentant ses plus belles réalisations autour de ce thème….

Maquette originale sur papier (détail), manufacture Thierry Mieg, Mulhouse vers 1850

© Christian Lacroix

Féerie indienne

Les toiles peintes des rivages de l’Inde au royaume de France

du 14 novembre 2008 au 3 mai 2009

C’est une invitation au voyage, des rivages de l’Inde au royaume de France que propose aux visiteurs le Musée de l’Impression sur Etoffes, à la découverte des textiles mystérieux de l’Inde, de leur histoire et de leur technique de fabrication. Au travers d’une remarquable muséographie où toiles peintes indiennes anciennes, aux coloris stupéfiants de fraîcheur et à la grammaire décorative d’un exotisme élaboré, côtoient maquette de bateau, gravures, céramiques, spécifiant le contexte géographique et historique, l’exposition « féerie indienne » se propose de revenir aux origines de l’histoire de l’Impression. Les plus belles pièces et les documents les plus représentatifs de cette production ont été sélectionnés dans les riches collections du Musée de l’Impression sur Etoffes ainsi que du Musée de la  Compagnie des Indes de Lorient, ayant collaboré à la préparation de cette exposition…

Hermès à l’heure indienne

La maison Hermès, placée cette année sous le signe des Fantaisies Indiennes, a apporté sa contribution à l’exposition « Féerie Indienne » du musée de l’impression sur étoffes de Mulhouse. Cette exposition présente des carrés de soie dont « Chasse en Inde » inspiré d’un d’une soierie brodée au fil d’or en provenance de Benarès, où les couleurs des épices mêlent dans un rythme indien l’animal, le végétal et l’homme chasseur. Des silhouettes de prêt-à-porter homme et femme dévoilent des imprimés cachemire. Le carré de soie « Légende Moghole », en collection cette année chez Hermès, sera également à l’honneur. Ce carré est directement inspiré d’une des œuvres majeures de la collection du musée de Mulhouse « Le tapis Moghol ». Cette toile peinte du XVIIe siècle sera parallèlement présentée dans l’exposition principale. Hermès se fait ainsi l’écho de ce patrimoine par une création actuelle, réalisée dans ses ateliers…

Fleurs tropicales et palmiers (détail), coton imprimé à la planche de bois et lustrage, 1787, Jouy Manufacture Oberkampf

Exposition Hermès à l’heure indienne